Le Forum a enregistré de milliers de participants, entre autres les présidents et directeurs pays des sociétés Minières, des délégations ministérielles venues d’Afrique et d’autres continents, tous les acteurs du secteur minier, des banquiers et tous les partenaires Techniques et Financiers.
A l’ouverture de la conférence, le Ministre Sud Africain des Mines a salué les participants pour être venus très nombreux à cette rencontre annuelle, espace de communion et de savoir ; d’autres orateurs sont passés tour à tour lire leurs bréviaires et ils ont été bien applaudis.
En marge de l’ouverture du forum, le Ministre des Mines le Pr.Tiémoko SANGARE et sa délégation se sont rendus sur invitation, au siège de B2 Gold, où ils ont été reçus par le Président Directeur Général, accompagné de ses proches collaborateurs et Directeurs pays
En prenant la parole, le PDG de B2 Gold a déclaré avoir plusieurs mines dans le mondes, mais celle de Fékola au mali est la plus ambitieuse et il compte l’exécuter dans le respect absolu de toutes les dispositions environnementales. Sur la Mines, 900 travailleurs sont à pied d’œuvre et 700 sont des nationaux sur lesquels ils veulent faire des mises à niveau professionnelles. Le transfert du village de Fadougou est presque effectif et les travaux exécutés à presque 70% ; la RN sera déviée et passera par le nouveau site. Toutes ces préoccupations montrent que nous mettons beaucoup d’espoir à Fekola et nous espérons l’ouverture prochaine en octobre 2017.
En retour, le Ministre s’est dit très satisfait de leur projet, puisqu’il va en droite ligne de la politique minière du Gouvernement Malien.
La journée marathon continue avec des audiences accordées tour à tour à plusieurs sociétés et investisseurs potentiels, intéressés par le Mali.
Un panel très attendu fut celui de la rencontre de plusieurs Ministres des Mines avec la Banque Mondiale. La salle prévue à cet effet, n’arrivait pas à contenir son monde.
Le Ministre des mines du Mali à eu l’honneur de faire sa présentation et pour mémoire il a parlé de Kankou Moussa qui a fait chuter le coût de l’or en partant à la Mecque ; le Ministre s’est beaucoup appesantis sur le contrôle, l’encadrement de l’orpaillage, et les petites mines pour réduire la pauvreté. Des questions ont été posées, qui ont été répondues et pour avoir donné satisfaction générale aux participants et mis la Banque Mondiale et les investisseurs en confiance, le Ministre Tiémoko SANGARE a eu droit à un applaudissement des plus chaleureux.