La Convention de l’Association Canadienne de Promoteurs et des Prospecteurs (PDAC) fait partie des rencontres internationales sur les mines les plus importantes, sinon la plus importante en termes d’audience, au monde.
Elle se tient annuellement à Toronto au Canada depuis plus de 70 ans. Cette année, elle se tient du 5 au 8 mars 2017.

Outre notre pays le Mali, plusieurs pays africains y participent, dont le Burkina Faso, le Sénégal, le Ghana, la Mauritanie, la Namibie, le Mozambique, le Maroc, le Nigeria, la République Sud-Africaine.
Plus d’une cinquante d’ateliers, de conférence-débats sur des thèmes aussi variés que sont l’exploration, l’exploitation, le financement, le développement communautaire, l’environnement, etc. sont présentés.

Les sociétés minières en profitent pour exposer les résultats de leurs travaux. Les équipementiers les nouveaux équipements mis au point ainsi que les technologies développées.

En marge de cette conférence se tient aussi le Sommet International des Ministres des Mines présents au PDAC.
Ce sommet vise le partage d’expérience dans les domaines du développement communautaire, de l’environnement, etc.
Enfin, l’Institut Canadien sur les Mines a organisé ce mardi le forum Franco-Mine dans le cadre du partage d’expérience entre le Canada et les pays africains dans le secteur minier. Le Ministre des Mines du Mali, le Pr Tiémoko Sangaré a, dans son discours très bien accueillie, parlé des potentialités qu’offre son pays dans le domaine Minier ; il a rassuré les investisseurs potentiels que la destination MALI, est une assurance, une garantie pour eux.

Actuellement l’or est la seule substance minérale exploitée et exportée à l’échelle industrielle au Mali. La production annuelle est estimée à environ 50 tonnes dans les formations Birimiennes. En plus des possibilités de découvertes de gisements d’or suites aux travaux récents, d’autres substances minérales telles que : le lithium, le cuivre, le nickel, le plomb, le kaolin etc. ont été révélées et mériteraient d’être développées. L’objectif de la participation du ministre le Pr Tiémoko Sangaré et sa délégation est de faire connaître, aux investisseurs, les potentialités du sous-sol malien et de trouver avec eux les voies et moyens pour les valoriser.

Chargé de Com.